fbpx
A Lyon, un magnétiseur-énergéticien à votre écoute

Magnetiseur – Coupeur de feu à Lyon

cesser-d-affabuler

Cesser d’affabuler

 

 Repérer ses mensonges, ses affabulations, ses participations aux rumeurs.

 

Nous utilisons souvent le mensonge dans la vie courante. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons, nous pouvons mentir (c’est-à-dire donner des informations fausses) ou omettre (c’est-à-dire cacher des informations) pour nous protéger ou pour protéger d’autres personnes. Dans ces cas, nous avons le plus souvent conscience de nos mensonges. Mais il existe un type de mensonge très fréquent, présent à tous les coins de rues, et qu’on pourrait appeler le mensonge sincère. Il s’agit de tous les cas où nous communiquons des informations fausses en ayant perdu de vue qu’elles étaient fausses, fort improbables ou simplement douteuses. Ces cas sont de deux types :

  • Des mensonges destinés à nous protéger ou à nous valoriser finissent par être intégrés à notre croyance, et nous bercent d’illusions jusqu’à ce que la réalité nous rappelle à l’ordre. Nous sommes très rapides à croire à nos propres fables. Le mensonge abuse celui qui le pratique. Il apparaît d’abord comme une solution facile, mais il crée une dépendance (c’est-à-dire une perte de liberté). De plus, en diffusant des informations fausses pour le groupe, il entrave la réflexion collective et la coopération.
  • De façon plus insidieuse, nous avons tendance à répéter ce que nous entendons sans nous soucier de la véracité du contenu. D’abord, parce que le seul fait de posséder une information est valorisant. L’information n’a pas besoin d’être vraie, elle a juste besoin d’être intéressante. Souvent, nous créons des informations dans ce seul but. Mais souvent, nous les répétons simplement et nous croyons que ce que nous répétons sans y penser est fondé. Mais quand nous prenons la peine d’y réfléchir nous nous apercevons que nous n’avons pas l’ombre d’une preuve. C’est également dans cette catégorie qu’entre le journalisme commun, c’est-à-dire celui qui ne vérifie pas les informations qu’il transmet et qui ne cite pas ses sources. C’est dire que nous vivons baignés de mensonges sincères.

 

Alors, que faire ?

S’il fallait prouver tout ce qu’on dit, on n’en finirait pas ! Faut-il arrêter de croire tout ce qu’on nous raconte, et mettre toutes les informations sur le plan du mensonge et de l’auto-duperie ? Certainement pas ; néanmoins :

  • Nous pouvons repérer nos propres affabulations et chercher leurs motivations (pourquoi ai-je besoin de mentir plutôt que de dire la vérité ?)
  • Nous pouvons refuser de répéter des rumeurs et nous demander à qui elles profitent. En particulier, nous pouvons demander à ceux qui les colportent de citer leurs sources et d’évaluer la fiabilité de ces sources (quelles sont les preuves ?). Nous pouvons avertir ceux qui sont l’objet de rumeurs pour leur permettre de s’en défendre.
  • Nous pouvons refuser de dire du mal des absents, souligner leurs qualités, et les défendre face au commérage.
  • Nous pouvons prendre l’information pour ce qu’elle est : de l’information répétée, qui n’a souvent pas été vérifiée (par manque de temps plutôt que pas malignité) et dont les sources ne sont pas citées. Nous pouvons oeuvrer pour une éthique de l’information journalistique.
  • Nous pouvons éviter de répéter l’information qui ne correspond pas à notre expérience directe.

Dans mon expérience personnelle, il ne se passe pas une journée, pas une seule, pendant laquelle je ne suis pas confronté à l’un de ces problèmes. Ce qui me pose le plus de difficulté est de m’abstenir de dire du mal des gens que je n’aime pas.

Et vous ?

 

 

Découvrez d’autres préceptes de l’Almanach Zen

364 préceptes à méditer…

 

 

© Copyright 2009 Luc Élias-Kawada  et Jean-François Romang. Ces textes sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons – Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. La reproduction et la diffusion sont autorisées, sans modification et à des fins non commerciales.

 

 

0 0 votes
Evaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: