fbpx
A Lyon, un magnétiseur-énergéticien à votre écoute

Magnetiseur – Coupeur de feu à Lyon

connaissance-de-soi

Approfondir la connaissance de soi

 

 On est malheureux quand on ne sait pas pourquoi on est malheureux.

 

Dialogue 1 :

Pourquoi êtes-vous malheureuse / malheureux ?

  • Parce que cette personne me rend la vie impossible
  • Parce qu’il fait un temps pourri.
  • Parce que je suis gravement malade.
  • Parce que je n’ai pas d’argent.
  • Parce que le monde va mal.
  • Parce que depuis la mort de cette personne proche, ma vie n’a plus de sens.
  • Parce que cette personne ne m’aime pas.
  • Parce que je n’ai pas de chance.
  • Parce que je ne réussis rien de ce que j’entreprends.

Ah. . . Mais pourquoi est-ce que ça vous affecte ?

  • Parce que ça m’énerve/ ça me met en colère.
  • Parce que ça m’angoisse / ça me fait peur / ma vie n’a pas de sens

 

 Dialogue 2 :

Pourquoi êtes-vous malheureuse / malheureux ?

  • Je ne suis pas malheureux, je suis énervé/furieux/outré.
  • Je ne suis pas malheureuse, je suis inquiète/angoissée/dégoûtée.

Ah. . . Mais pourquoi ?

  • Parce que cette personne me rend la vie impossible.
  • Parce qu’il fait un temps pourri.
  • Parce que je suis gravement malade.
  • Parce que je n’ai pas d’argent.
  • Parce que le monde va mal, etc… (voir dialogue 1).

 

Il se peut que nous soyons satisfaits de notre existence. Que nous ne ressentions ni colère, ni angoisse, ni aversion, ni tristesse. Que nous passions nos jours dans le contentement et que l’avenir ne présente pas de nuages particuliers. Dans ce cas, nous pouvons refermer ce livre et vaquer à d’autres occupations. Il se peut aussi que notre existence soit ponctuée d’épisodes pénibles suffisamment fréquents pour justifier notre envie qu’ils cessent. Il se peut qu’elle soit presque continuellement empreinte de peines ou de douleurs. Il se peut même qu’elle soit un drame continuel.

Lorsque nous sommes malheureux, nous pouvons avoir conscience d’être malheureux (comme dans le dialogue 1 ci-dessus) ou seulement conscience d’être insatisfait. Dans ce dernier cas (comme dans le dialogue 2) nous avons seulement conscience d’un effet désagréable ou pénible, qui nous semble justifier notre colère, notre angoisse, notre aversion, etc. Mais dans les deux cas, nous avons tendance à ramener le malheur ou l’émotion à une cause externe précise. Nous rationalisons notre insatisfaction en lui trouvant des motivations objectives. Cependant, ces motivations n’ont rien de clair ni d’objectif. Elles sont d’ailleurs souvent circulaires : si nous disons que nous sommes en colère parce que quelque chose nous met en colère, nous ne nous sommes rien expliqué à nous-mêmes et nous pouvons tout aussi bien ruminer notre colère pendant des heures, voire des années, sans avancer d’un pouce. Si nous disons que nous sommes malheureux parce qu’une cause extérieure (maladie, fatalité, malchance) nous rend malheureux, nous ne sortirons jamais de notre malheur, puisque nous ne pouvons pas agir sur la cause que nous invoquons.

Une étape importante peut être franchie en poussant la question un cran plus loin : nous sommes malheureux parce que tel élément extérieur nous affecte. Mais pourquoi cet élément nous affecte-t-il ? La réponse se situe presque immanquablement soit du côté de la peur, soit du côté de la honte. Par exemple, de la manière suivante :

Si nous ressentons nous pouvons chercher du côté de et nous demander
de la colère la peur d’être mis en danger quel est donc ce danger ?
de l’angoisse la jalousie, l’envie envers qui, pourquoi ?
de la jalousie la peur d’être spoilié par qui, en quoi ?
de la tristesse le sentiment d’avoir mal agi vers qui ? Peut-on réparer ?
de l’agitation la peur d’échouer en quoi ? Qu’est-ce que ça changerait ?
de la honte la culpabilité envers qui ? Peut-on réparer ?
de la honte la peur d’être raillé par qui ? Et alors ?
de la détresse la peur d’être abandonné par qui ? Et alors ?
du dégoût la honte de quoi

Découvrez d’autres préceptes de l’Almanach Zen

364 préceptes à méditer…

 

 

© Copyright 2009 Luc Élias-Kawada  et Jean-François Romang. Ces textes sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons – Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France. La reproduction et la diffusion sont autorisées, sans modification et à des fins non commerciales.

 

 

0 0 votes
Evaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: