fbpx
A Lyon, un magnétiseur-énergéticien à votre écoute

Magnetiseur – Coupeur de feu à Lyon

Personnaliser le quotidien

Personnaliser le quotidien

 

Je vais visualiser les personnes qui agissent derrière mon environnement quotidien.

 

Les sociétés industrielles, par la mécanisation, le regroupement et la spécialisation des services, l’extension et l’accélération des moyens de transport, tendent à dissocier les productions et de ceux qui les fabriquent, et de ceux qui les consomment. Nous ne savons pas qui a fabriqué ce que nous mangeons, ce que nous portons ni ce qui nous chauffe ou nous transporte ; de même, les personnes qui ont produit nos aliments, nos vêtements, et les outils que nous utilisons ne savent rien de nous.

Cette dissociation a plusieurs conséquences :

  • D’abord, elle contribue à la dépersonnalisation et à l’absence d’empathie. Les autres personnes qui participent au fonctionnement du monde sont des entités diffuses, aussi floues que des caractères fictifs. Il est impossible de se sentir redevables envers elles, de ressentir ce qu’elles ressentent, — il devient même difficile de ressentir qu’elles ressentent quoi que ce soit.
  • Par voie de conséquence, elle contribue à la dislocation entre personnes, c’est-à-dire au renforcement de l’individualisme, c’est-à-dire au sentiment que le “moi” est une entité distincte et séparée du reste du monde, ce qui constitue la cause première de la souffrance.
  • De même, elle déresponsabilise. Le réseau de personnes qui s’étend autour de ce que nous produisons est composé d’entités diffuses envers lesquelles il est difficile de ressentir une responsabilité. J’émets l’hypothèse que, plus même que “l’appât du gain” qui est souvent évoqué, la déresponsabilisation est une des causes des catastrophes industrielles. Face à ces questions, nous pouvons “repersonnaliser le quotidien”. Il ne dépend que de nous, en effet, de prendre contact avec ceux qui produisent ce que nous mangeons, portons, etc., et avec ceux qui consomment ce que nous produisons ; d’établir des chaînes de connaissances, de participer à des associations, des groupes, des clubs d’entraide, dans tous les domaines de notre vie quotidienne.

Citez trois choses que vous pourriez faire, demain, et qui aillent dans ce sens.

 

 

 © Copyright 2009 Luc Élias-Kawada  et Jean-François Romang. Ces textes sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons - Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France. La reproduction et la diffusion sont autorisées, sans modification et à des fins non commerciales.

 

 

N'hésitez pas à partager cet article...
S’abonner
Être notifié des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: Attention : Ce contenu est protégé !